Stratégies d'innovation

Actualités, outils et réflexions sur les stratégies innovantes

La chaîne de valeur – part 3 # Activités supports


value-chain_support-activities_picto-2On continu notre revue en détail du concept de chaîne de valeur. Après la vue d’ensemble de la première partie et le focus sur les activités principales de la deuxième partie,  voici la troisième partie sur les activités supports.

Les activités dites “supports” désignent les activités d’une entreprise qui ne participent pas directement à la fabrication du produit ou à la réalisation de la prestation de service. Elles fournissent des services aux activités principales afin de faciliter leur fonctionnement. En effet, toute activité créatrice de valeur nécessite l’achat de moyens de production, des ressources humaines (main d’œuvre et encadrement) et une forme de technologie pour remplir sa fonction. Ainsi les activités de soutien viennent à l’appui des activités principales et se soutiennent les unes les autres en assurant l’achat des moyens de production, en fournissant la technologie et les ressources humaines et en assurant diverses fonctions de l’ensemble de l’entreprise.

value-chain-support-activities

Les infrastructures de la firme se composent d’un certain nombre d’activités qui comprennent la direction générale la planification, la finance, la comptabilité, le juridique, les relations extérieurs et la gestion de la qualité. A la différence des autres activités soutien, l’infrastructure sous-tend généralement l’ensemble de la chaîne et non des activités particulières. Selon que l’entreprise est diversifiée ou non, son infrastructure peut former un tout ou être partagée entre les divisions et le siège. On considère parfois l’infrastructure comme n’étant que des “frais généraux”. Pourtant elle peut être une source puissante d’avantage concurrentiel. Chez les sociétés qui opèrent dans le secteur des soins et matériels médicaux par exemple, les négociations et le maintien de relations permanentes avec les organismes de réglementation peuvent être une source importante d’avantage concurrentiel.

La gestion des ressources humaines se compose des activités qu’impliquent le recrutement, l’embauche, la formation, le développement personnel et la rémunération de toutes les catégories d’employés. Les activités de gestion des ressources humaines interviennent dans différentes parties de l’entreprise et leur dispersion peut conduire à une des incohérences. Par exemple, on perçoit rarement les coûts cumulés de la gestion des ressources humaines et on comprend mal les arbitrages entre eux, comme l’arbitrage entre le salaire et le coût dû à la rotation du personnel en recrutement et en formation.
La gestion des ressources humaines influe sur l’avantage concurrentiel de toute l’entreprise par le rôle qu’elle joue dans la détermination des compétences et des motivations des employés et dans le coût de l’embauche et de la formation. Dans certain secteur comme le consulting c’est même le facteur clé de l’avantage concurrentiel.

Le développement technologique. Toutes les activités créatrices de valeur incorporent une technologie, qu’il s’agisse d’un savoir faire, de procédures ou de technologie intégrée dans des équipements de traitement ou de transformation. La gamme des technologies utilisées est très large dans la plupart des entreprises. Elles vont des technologies employées dans la préparation de documents et dans le transport des marchandises aux technologies incorporées dans le produit proprement dit.
Le développement technologique passe par une gamme d’activités qu’on peut généralement regrouper dans un ensemble d’efforts visant à améliorer le produit et le processus de production. Le développement technologique a tendance à être associé au département de l’ingénierie ou au groupe chargé du développement. Cependant il intervient dans de nombreuses parties d’une entreprise.

Les approvisionnements se rapportent à la fonction achat des moyens de production utilisés dans la chaîne de valeur de la firme et non aux moyens de production eux-mêmes. Les moyens de production achetés comprennent les matières premières, les fournitures et d’autres articles consommables à côtés d’actifs tels que des machines, des équipements de bureau et des bâtiments. Bien que les moyens de productions soient associés d’habitudes aux activités créatrices de valeurs principales, ils sont présents dans toutes les activités, y compris les activités de soutien.

Voici une petite présentation qui reprend le concept d’avantage concurrentiel au travers de la chaîne de valeur.


—–

Références :

Share/Save/Bookmark

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: